FCPA : covoiturage

De nombreux jeunes licenciés partagent la même voiture tous les week-ends pour leurs déplacements. Un covoiturage qui exige l’observation de quelques règles de bonne conduite…

Tous en voiture et en route pour le match ! Quel dirigeant ou accompagnateur n’a jamais mis son véhicule au service d’un club pour emmener ses licenciés, notamment les jeunes, sur le lieu d’une rencontre ? Une scène banale du football du dimanche, à la ville comme à la campagne, notre discipline étant grande consommatrice de déplacements. Banale, mais loin d’être anodine.

Car si le covoiturage s’inscrit parfaitement dans le cadre des bonnes pratiques permettant de préserver l’environnement (moins de voitures en circulation = moins de pollution), il implique le respect de règles élémentaires. La première consiste à préparer son itinéraire avant le départ, si celui-ci ne vous est pas familier. Un GPS vous apportera une aide précieuse et vous évitera de chercher votre chemin. “Partir à l’heure, voire un peu en avance, pour ne pas être tenté de rattraper le temps perdu en allant plus vite”, est une autre précaution de bon sens pour Emmanuel Renard, directeur de l’Éducation et de la Formation à l’association Prévention Routière, “le stress entraînant une baisse de la vigilance.”

Et selon lui, les trajets usuels ne sont pas les moins risqués, au contraire, l’habitude et la routine étant de mauvaises conseillères. Vos passagers doivent ensuite retenir toute votre attention. Il est interdit d’en transporter plus que votre véhicule ne l’autorise : de 3 à 5 à l’arrière selon le modèle. Tous doivent être attachés. Une évidence ? “Il y a deux-trois ans, une étude avait montré que 8 enfants sur 10 sont mal ou pas attachés, particulièrement pour des courtes distances, pointe Emmanuel Renard. Même pour 500 m, la ceinture s’impose et ne doit pas être vrillée ou glissée sous le bras.”

Pour les gamins de moins de 10 ans ou mesurant moins d’1,35 m, elle s’avère indissociable d’un rehausseur. Cet équipement, obligatoire, permet à la partie transversale de la ceinture de sécurité de bien passer sur l’épaule et non sur le cou, ce qui est dangereux en cas de choc. “Le code de la route n’interdit pas son utilisation au-delà des 10 ans si la taille de l’enfant le nécessite, précise encore le responsable de l’association (1). De même, une dérogation donne la possibilité d’installer un enfant à l’avant, sur un rehausseur, si toutes les places arrière sont déjà occupées par des passagers de moins de 10 ans.”

Reste à s’assurer que tout est paré avant de mettre le contact : les sacs de sport dans le coffre, les autres objets (bouteilles d’eau par exemple) au sol et non sur la plage arrière pour ne pas en faire de redoutables projectiles lors des freinages, et le petit monde sagement assis, tout chahut étant à proscrire pour ne pas troubler le conducteur. Pas question, non plus, de se mettre en tenue en cours de route. “Pour des déplacements d’une certaine durée, il ne faut pas hésiter à prévoir des pauses pour dégourdir les jambes de chacun”, conclut Emmanuel Renard. En attendant de pouvoir courir sur le terrain.

(1) L’association Prévention Routière (www.preventionroutiere.assso.fr) collabore à la Fondation du Football dans le cadre de l’opération Respect Tous Terrains.

PRÉCAUTIONS
Transporter des passagers constitue une responsabilité importante. Et impose de vérifier que la garantie souscrite pour un véhicule, dans le cadre d’un contrat d’assurance, couvre bien les dégâts corporels en cas d’accident. Il convient aussi de savoir qu’un enfant de moins de 10 ans compte pour une place (et non une demi-place comme dans le passé) et doit voyager à l’arrière sauf dérogation. Une infraction en la matière est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et la perte de trois points sur le permis de conduire.

DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***DERNIÈRE MINUTE***

Permanences administratives et téléphoniques

 

du lundi au vendredi de 9h à 12h

au 04 78 34 60 85

En dehors de ces horaires contactez-nous sur notre messagerie officielle

fcpa@lrafoot.org

*****